AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
S-M. Joyce Osborn
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 772
▲ AVATAR : « selenawesome gomez. »
▲ AMOUREUX/SE? : « être amoureuse peut-être à la fois la chose la plus magnifique au monde, comme la plus horrible. »
▲ JOB/ÉTUDES : « étudiante en danse, oui, y'a pas que les strip-teaseuses qui danse pour le plaisir. »
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   Jeu 29 Mai - 11:42

i want to sleep in your arms.

je déteste la vie, je déteste la mort, je me déteste et je le déteste, au fait je ne suis même plus sûre d'aimer vraiment quelque chose désormais, la vie me paraissais si fade et sans avenir, le temps passait lentement et j'avais l'impression de m'enfoncer dans un trou à chaque minute qui passe, j'en avais marre tellement marre, depuis que je l'ai revu, lui et ses explication bidon je ne savais plus quoi pensé, qui j'étais et qu'est-ce que je devais faire pour oublier l'homme dont j'étais folle et qui m'avais fais souffrir, à chaque problème il y a une solution c'est ce que les gens disent, mais pour ma part j'étais dans une impasse sans issue. aujourd'hui, une journée couverte à st. pertersbourg venait encore plus bousiller mon moral qui était déjà au point zéro, j'étais sous mes draps prête à y rester dès heures à me morfondre sur le fait d'avoir rompu avec drew, j'étais et je suis amoureuse de lui mais il avait embrasser une autre et ceux sous mes yeux, un rien m'avait totalement anéanti et je n'avais besoin que d'une corde accrocher à mon cou pour évacuer mes nombreuses souffrances. mes larmes coulantes le long de mes joues jusqu'à atteindre l'oreiller déjà mouiller, ma couette remonter jusqu'à mon cou laissant apparaître juste pour nez pour me laisser respirer et rien d'autre que le son du vent mêler à mes pleures dans la pièce, je ne voulais pas rester là à souffrir pour un homme qui m'avait déjà oublier, il fallait agir. je saisi mon téléphone portable poser sur ma table de chevet pour ensuite tombée sur une photo de moi et skyler, mon.. meilleur ? ami, je ne sais même pas mais nous étions étrangement proche, en fixant la photo de mon fond d'écran je remarqua la lueur de joie que j'avais dans les yeux lorsque je passais du temps avec lui.. de la joie, je déverrouilla donc le téléphone pour ensuite aller dans mon journal d'appel, les numéros favoris, ceux que j'appelais le plus souvent. je cliqua sur son prénom, skyler.. je l'aimais beaucoup, il a beau être arrogant au fond c'est vraiment quelqu'un de bien, malgré son mépris pour les autres. je porta le téléphone à mon oreille, entendant le bip sonner je sécha rapidement les larmes. « Allô ?.. Skyler ? » je leva doucement ma tête de l'oreiller, pour m'asseoir doucement sur mon lit, couverture entre mes jambes. « J'ai.. tu me manque, tu me manque beaucoup.. » je ne savais pas ce que je disais, j'étais sûrement trop dans le coltard pour m'entendre parler, j'étais presque sûre de me faire raccrocher au nez désormais. « J'ai besoin de t'es bras Skyler.. je me sens mal.. j'ai peur.. » je me mis à pleurer, comme ça, d'un coup. j'avais l'impression d'être une femme enceinte tellement mes émotions chutaient sans prévenir. « Viens me voir.. s'il te plait.. » dit-je en essuyant mes larmes qui coulais rapidement le long de mes joues rosés, mes yeux gonflé n'en pouvais plus et mon teint n'étais plus que l'ombre d'une plume blanche, totalement blanche. j'avais besoin d'amour et d'affection à présent, et j'espérais que skyler ai assez d'amitié envers moi pour venir me réconforter.. le connaissant, c'est curieux qu'il développe de l'affection pour une fille autrement que pour coucher avec elle, moi et lui ? jamais, il ne m'avait pas toucher bien qu'il aurait pu, curieux n'est-ce pas ? je mis rapidement fin à l'appel par peur de me rendre ridicule avant de jeté mon téléphone au sol violemment pour me recouvrir de la couette chaude et étouffante


i came in like a wrecking ball.
Revenir en haut Aller en bas
http://she-looks-so-perfect.forumactif.org/
Skyler Maddox
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 588
▲ AVATAR : harry styles, da bae.
▲ AMOUREUX/SE? : ta gueule.
▲ JOB/ÉTUDES : mannequin, parce que c'est la seule chose que je suis capable de faire sans tout faire foirer.
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   Jeu 29 Mai - 16:18

lie down with me, and hold me in your arms.

encore une journée couverte à st-pete, la troisième de la semaine. rien de mieux pour plomber le moral de tout un chacun – ou pour profiter d'une journée à maison. pour ma part j'ai, encore une fois, passé la nuit dehors et dormi pratiquement toute la matinée, jusqu'à deux heures de l'après-midi. j'avais l'impression de m'être fait rouler dessus par un tracteur tant mes membres étaient engourdis – sûrement à cause de tout l'alcool que j'ai ingurgité la veille. je parvenais à peine à bouger une fois sorti de mon sommeil, ce qui me tira une plainte ressemblant plus à grognement qu'à autre chose. il faut vraiment que je me bouge. je sors une main de sous ma couverture, et attrape non sans mal mon téléphone. la lumière m'aveugle, et je plisse les yeux en laissant échapper un juron, tout en essayant de m'habituer à la luminosité soudaine. je jette un œil à mes messages – la plupart d'entre eux sont de personnes à priori inquiètes pour moi, car selon eux je serais parti sans donner de nouvelles. j'ai cinq appels manqués, un tas de mails concernant le boulot et des sms venant de numéros inconnus. je pèse le pour et le contre durant une seconde, et le côté 'je m'en fous on verra ça après' l'emporte. je me tire difficilement du lit et me dirige vers la salle de bain, en espérant qu'une douche me fera sentir mieux.

une fois douché et habillé d'un jean slim et t-shirt noirs, je file vers la cuisine tout en m'affairant à sécher mes cheveux un peu trop longs à mon goût. mon téléphone dans ma poche a cessé de vibrer depuis cinq minutes, je suis enfin en paix et je peux profiter d'un repas sans qu'on me dérange. enfin, quand je dis repas... je parle d'un bol de céréales. tout en versant le lait dans un bol, la serviette humide autour de mon cou, je sens une vibration familière dans ma poche arrière droite, accompagnée d'une chanson d'arctic monkeys. je lève les yeux au ciel – je suis certain que c'est encore une de ces pétasses à qui j'ai roulé une pelle et qui refuse de se dire que ça n'ira pas plus loin. je tire donc ce satané engin de la mort de ma poche et décroche sans même vérifier qui c'est. « Quoi ? » j'ai l'air un peu bourru et de mauvaise humeur, ce qui est le cas. je suis de mauvaise humeur parce que personne ne me fiche la paix une bonne fois pour toute. mais la voix que j'entends par la suite me fait changer d'avis dans la seconde. « Allô ? Skyler ? » joyce. la dernière fois que nous nous étions parlés c'était il y a une éternité, et entendre sa voix me rend... heureux ? j'en sais rien, j'aime bien cette fille. elle est pas comme les autres. « Joyce. Ça fait longtemps. Comment tu vas ? » j'entends des bruits sourds en arrière-plan, comme si elle bougeait dans son lit. elle, dans son lit à cette heure-là ? bizarre. « J'ai... tu me manques, tu me manques beaucoup. » je fronce les sourcils. elle ne m'a jamais dit ça, du moins elle refuse toujours d'avouer qu'elle tient à moi. au moment où je m'apprête à répondre, elle reprend la parole. « J'ai besoin de tes bras, Skyler... je me sens mal... j'ai peur... » peur ? peur de quoi ? qu'est-ce qu'il s'est passé ? une émotion assez inconnue s'empare de moi. l'inquiétude. et elle ne fait que grandir lorsque j'entends ses pleurs. quel est l'enfoiré qui a osé lui faire du mal ? je peine à cacher mon agacement et parle d'une voix teintée de colère. « Je suis là dans dix minutes. Ne bouge pas. »

je suis devant chez elle en à peine huit minutes. j'ai sûrement dépassé la limite de vitesse, et cette pluie n'arrange rien. je sors vite de ma voiture et cours jusqu'à sa porte. la pluie ne tarde pas à tremper mes cheveux et mon manteau. je n'attends pas qu'elle vienne m'ouvrir, tourne la poignée et m'engouffre à l'intérieur. je retire mon manteau et mes chaussures trempées et me dirige vers sa chambre en chaussettes. très élégant – on dirait que je viens à peine de sortir d'une douche. une douche glacée, soit dit en passant. une fois arrivé devant la porte de sa chambre, j'ouvre la porte et passe ma tête à travers le mince espace entre la porte et le chambranle. « Hey. » j'entre doucement, et m'assois sur le lit. elle est là, sous les couvertures, ses cheveux dépassant uniquement de la masse blanche qui recouvre son petit corps. je ne peux m'empêcher d'être attendri – même si jamais je n'oserais l'avouer. j'essaie de trouver son épaule et la presse doucement. « Je suis là, ça va aller. »


Revenir en haut Aller en bas
S-M. Joyce Osborn
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 772
▲ AVATAR : « selenawesome gomez. »
▲ AMOUREUX/SE? : « être amoureuse peut-être à la fois la chose la plus magnifique au monde, comme la plus horrible. »
▲ JOB/ÉTUDES : « étudiante en danse, oui, y'a pas que les strip-teaseuses qui danse pour le plaisir. »
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   Jeu 29 Mai - 21:31

i want to sleep in your arms.

je me sentais ronger par la peur et la vulnérabilité, je me sentais faible et innocente et ce n'était pas moi, vraiment pas. je n'étais pas le genre de femme à laisser tout passer et encore moins en ce qui concerne l'amour, à vrai dire je suis une fille autoritaire et je vais au bout des choses mais visiblement pas de celle-ci, comment avez-t'il pu me faire ça après trois ans ? trois ans de relation partie en fumée à cause d'un baiser et ensuite il revient vers moi après tant de temps pour me dire qu'il était désolé et que ce n'était qu'un accident ? mais il croit que je suis née hier ou bien ? je n'arrivais pas à le cerner, je le croyais amoureux.. et comment peut-il faire ça sans éprouver le moindre remord ? je restais indécise et je ne cessais de réfléchir encore et encore sur le pourquoi du comment, pourquoi avait-il fait ça et comment cela est arrivé. j'étais pensive, très pensive et je ne savais plus quoi pensée, c'est sous ma couette, laissant mes yeux dépasser que je regarda la grande baie vitré qui menais à la terrasse de mon loft, je pouvais entendre le doux son des goûtes d'eaux qui tapaient une à une contre la vitre pour ensuite rester immobile sur celle-ci avant de se laisser tombée au sol, le ciel était gris et l'orage approchais, ce n'étais pas commun en floride mais une fois arriver une tempête peu rester quelques jours, il faut bien que les plantes vives. à ma grande surprise, skyler répondit à mon appel et m'indiquant qu'il serait là dans peu de temps, cela m'a vraiment étonné oui au point ou je me suis demander si je ne m'étais pas tromper de contact, il était quelqu'un de spéciale pour moi à vrai dire.. disons que notre relation était totalement différente de celle qu'il vivait avec ses autres "amies", une grande qualité chez lui c'est qu'il s'en fiche totalement de l'avis des autres qu'il soit positif ou négatif, hors que moi j'avais beau être une battante qui avait su ce crée une coquille, dès que je m'attache trop je deviens révélatrice et cela m'attire des ennuis qui par la suite me fait de nouveau ressentir la peur que j'avais étant petite : le ridicule et la risée de tous. j'avais toujours cette peur qu'un beau jour un de mes secrets longuement caché refasse surface et que les gens à mon passage, se retournent pour chuchoter des immondices à mon sujet, je ne voulais pas être la fille qui déclenchai un rire dès son passage mais celle qui déclenchai la jalousie et la haine dans les yeux des autres filles en voyant à quelle point je suis et je resterais toujours supérieur à elles, je pouvais être si forte et fermer la gueule de toute les pétasses à talons comme je pouvais me renfermer sur moi même durant des jours et des jours sans donner signe de vie, je crois que cette rupture était la cause de ma déprime, il en était évident. [...] sous ma couette, j'étouffais de chaleur mais mon corps en lui même était totalement frigorifier, je pouvais entendre ses pas mêler au bruits du vent violent sur les arbres et les goûtes de pluies qui claquais la baie vitrée. « Hey. » sa voix était proche, je l'entendais s'approcher et je le sentais se poser doucement près de moi sur le grand lit de place, un côté du lit était fait et l'autre..  « Je suis là, ça va aller. » sa main toucha doucement mon épaule se qui me fit légèrement sursauter, par peur ? non.. non pas du tout, à vrai dire je ne pensais pas qu'il allait se déplacer pour moi et encore moins en ce temps merdique. je fis légèrement sortir mes yeux rouge à cause des larmes de sous la couette avant de retirer totalement celle-ci, mon regard se posa sur celui de skyler puis.. je craqua, je sortie rapidement du lit pour aller me blottir dans ses bras, il était trempé.. le pauvre, vêtu d'une simple petite culotte et d'un débardeur trop grand pour moi qui en lui-même montrai mes formes sans sous vêtement je me mis doucement en boule dans ses bras, tremblante de froid. j'avais beau avoir passer toute la journée sous la couette, j'étais frigorifier de la tête au pied et mes doigts eux, étaient glacer. « Merci.. merci mile fois.. » dit-je en enfonçant tendrement ma tête dans son cou, je tremblais dans ses bras, ça bizarre.. « mais.. tu es trempé sky.. » dit-je avant de retirer doucement ma tête, laissant apparaître mon visage totalement fade et sans expression pour regarder le brun qui à mes yeux, était quelqu'un d'exceptionnel. « je.. je pensais pas que tu allais venir, pardon.. » je me leva doucement essayant d'aller rapidement dans la salle de bain pour saisir une serviette aussi grande que moi avant de la passer doucement à skyler. je repris place à ses côtés, le prenant de nouveau dans mes bras. « tu sens bon.. » dit-je en relevant la tête, laissant mon regard se poser sur le sien avant de caresser doucement ses boucles mouiller. je ne savais pas ce qu'il me prenais, sûrement besoin d'affection. « pardon.. je suis idiote.. » je le regardais d'un air innocent et coupable avant de rapidement me reglisser sous la couette, quelle idiote! il va me prendre pour une folle.   


i came in like a wrecking ball.
Revenir en haut Aller en bas
http://she-looks-so-perfect.forumactif.org/
Skyler Maddox
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 588
▲ AVATAR : harry styles, da bae.
▲ AMOUREUX/SE? : ta gueule.
▲ JOB/ÉTUDES : mannequin, parce que c'est la seule chose que je suis capable de faire sans tout faire foirer.
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   Sam 31 Mai - 21:15

lie down with me, and hold me in your arms.

j'ignore ce qui lui est arrivé, mais de la voir comme ça – ma meilleure amie en plus –, ça me rend malade. j'ai envie d'encastrer la tête du connard qui lui a fait du mal dans le mur. si je parviens à découvrir qui c'est, je le ferais sans hésitation et sans regrets, parce que je suis capable de tout faire pour elle. même si honnêtement, je préférais m'arracher les couilles à mains nues plutôt que de le lui avouer, ça c'est sûr. une fois arrivé dans la chambre, je me suis installé sur le lit et lui ai doucement touché l'épaule pour lui faire part de ma présence, ce qui a provoqué chez elle un sursaut. je ne l'ai jamais vue dans cet état. il faut vraiment qu'elle me raconte ce qu'il s'est passé, il me faut des explications.

elle retire légèrement la couverture de ses yeux, et croise mon regard quelque peu inquiet – parce que c'est ce que je suis en ce moment, je suis inquiet pour elle. je lui fais un mince sourire pour la rassurer, et elle me saute carrément dessus, collant son petit corps dénudé contre le mien. je suis d'abord surpris par son accès de tendresse, mais je la serre contre moi et lui frotte doucement le dos, dans l'espoir de la consoler un minimum. je n'ai jamais été doué pour ce genre de choses, mais je sais qu'enlacer quelqu'un lorsqu'on est triste, ça remonte le moral. en y faisant plus attention, je découvre qu'elle est glacée, malgré la température ambiante qui règne dans sa chambre. « merci... merci mille fois... », me dit-elle en tremblant. je sais que ce n'est pas de froid. « tu sais que je suis toujours là pour toi. » j'ignore quoi lui dire, alors je me contente de cette promesse, promesse d'être toujours là pour elle. et je le suis, quelle que soit l'heure, l'endroit, l'humeur dans laquelle elle est. ça peut sonner un peu cul-cul, mais c'est elle, c'est mon rayon de soleil, la personne la plus importante pour moi mis à part ma sœur – je me dois de faire tout ça. et puis franchement, je suis incapable d'être un parfait connard avec elle. j'ai l'impression qu'elle fait de moi une meilleure personne. elle enfonce sa tête dans mon cou, se rapprochant de moi. sa proximité me fait du bien, comme avant. je remonte une de mes mains et lui caresse doucement les cheveux. ça fait une éternité que je ne l'ai pas enlacée ainsi. « mais... tu est trempé, sky, » reprend-elle après s'être éloignée de moi. je la regarde attentivement, remarquant ses cernes et son air fade. elle n'est vraiment pas bien. je me contente de hausser les épaules face à sa remarque. « m'en fiche. » des gouttelettes d'eau tombent sur mon t-shirt, se fraient un chemin à l'intérieur et coulent le long de ma peau, à cause de mes cheveux une nouvelle fois trempés. « je... je pensais pas que tu allais venir, pardon. » elle se lève et file dans la salle de bain. son débardeur m'offre une vue plus qu'agréable sur son postérieur, mais je m'en fiche comme de l'an quarante. l'air que j'ai vu sur son visage m'intrigue beaucoup plus que ses formes. « tu rigoles ou quoi ? bien sûr que j'allais venir. jamais je te laisserais déprimer dans ton coin » je dis tout en levant les yeux au ciel. elle revient et me tend une serviette, que je m'empresse de mettre sur ma tête. deux ou trois mouvements de friction sur mes cheveux plus tard, je pose la serviette sur le bord du lit, à côté de moi. suite à ça elle se blottit à nouveau contre moi, et je n'hésite pas à l'enlacer, tout en restant silencieux. j'attendrais qu'elle parle d'abord. quelques secondes s'écoulent avant qu'elle ne prenne la parole, mais uniquement pour dire quelque chose de vraiment inattendu. « tu sens bon... » je fronce d'abord les sourcils, puis un rire m'échappe. je sais de quoi elle a besoin. et mes doutes ne font que se confirmer lorsque ses petits doigts viennent se promener dans mes boucles encore humides. je ne peux que sourire face à sa soudaine tendresse. « toi, tu as besoin qu'on te réconforte » je lâche d'un air taquin. mais ça ne la fait que se sentir coupable, et je m'en veux tout de suite. putain, j'suis vraiment pas doué pour ça. « pardon... je suis idiote... » murmure-t-elle, tout en retournant sous les couvertures. en la voyant comme ça, j'ai une réaction quasi-immédiate. je lève une nouvelle fois les yeux ciel et repousse les couvertures de mon côté. je m'allonge près d'elle, son dos contre mon torse, et rabats les couvertures sur nous. je passe un bras par-dessus son corps, et cherche sa main. une fois sa main trouvée, je la prends et la caresse doucement. je ne vois pas son visage et le regrette un peu – j'aurais aimé voir sa réaction – mais de l'avoir contre moi, j'adore ça. « arrête de dire que t'es une idiote. c'est pas vrai. je comprends que tu veuilles de l'affection, et les meilleurs amis c'est là pour ça, » je dis tout en la serrant contre moi. notre différence de taille m'a toujours amusé – elle est beaucoup plus petite que moi et je ne peux m'empêcher de trouver ça attendrissant. avant qu'elle ne dise quelque chose je reprends la parole, cette fois-ci plus bas. « raconte-moi ce qu'il s'est passé. qui t'a fait du mal ? »


Revenir en haut Aller en bas
S-M. Joyce Osborn
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 772
▲ AVATAR : « selenawesome gomez. »
▲ AMOUREUX/SE? : « être amoureuse peut-être à la fois la chose la plus magnifique au monde, comme la plus horrible. »
▲ JOB/ÉTUDES : « étudiante en danse, oui, y'a pas que les strip-teaseuses qui danse pour le plaisir. »
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   Dim 1 Juin - 15:48

i want to sleep in your arms.

il y avait un grand vide en moi, un manque d'affection et d'amour immense dans laquelle javais tant donner d'espoir mais qui au finale, restait vide. entre moi et skyler ce n'était pas qu'une simple histoire de confident et simple ami bien au contraire autrefois nous avons été ce qu'aujourd'hui je peux appeler un amour passionnel.. nous sommes sortis peu de temps ensemble mais le peu que j'ai vécu avec lui m'a totalement marquer et je ne peux oublier malgré tous mes efforts, la chose la plus étrange dans notre relation c'est qu'elle a beau être fini dès que nous nous retrouvons face à face je peux ressentir une connexion fusionnel. autrefois, je pensais que skyler n'était t'autre que l'homme totalement irresponsable et coureur de jupons d'après son entourage mais il s'avère que cela n'était qu'un tissu de mensonge puisque je ne serais jamais tombée amoureuse d'un homme telle que celui dont parlaient les autres, il me faisait tellement d'effet et j'ai étais surprise de voir que dans notre relation.. il n'y avait pas que du sexe, il y en avait évidement mais pas que (a).

il c'était déplacer en début d'après midi alors que le ciel n'était plus qu'un sombre nuage de cendre et qu'il pleuvait plus que d'habitude en floride, la tempête se préparait mais malgré cela il était venue me voir, me réconforter.. depuis notre rupture il y a un long moment déjà nous ne nous sommes pas adresser la parole ni-même envoyer des messages ou autre, je mentirais en disant que je n'éprouvais rien pour lui encore et que pas un jour ne passais sans que je pensais à lui mais je préfère encore me faire violer plutôt que d'avouer cela, je me sentirais horriblement mal si en retour il me disait qu'il m'avait totalement oublier jusqu'à mon dernier appel, en fait, je l'enviais d'une manière il ne se laissait pas abattre par une seul relation contrairement à moi qui devenais aussi pale que la neige et aussi glacé que les vents d'hivers. « tu sens bon... » j'avais laisser échapper ses quelques mots en caressant doucement sa chevelure bouclée que j'aimais tant, elle lui allait très bien. « toi, tu as besoin qu'on te réconforte » il me souriait tendrement, je fus prise par un sentiment de honte imminent avant de décider rapidement de rejoindre les draps que j'avais fréquenter depuis deux jours sans relâche, je me sentais mal je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, il doit avoir une copine ou.. des vues sur quelqu'un aujourd'hui il n'est pas du genre à rester bloquer sur quelque chose et notre histoire avait était si courte que je ne sais même pas si il s'en souvient.., j'étais là allonger sous les draps pensives de tas de chose tandis qu'il repris la parole de nouveau. « arrête de dire que t'es une idiote. c'est pas vrai. je comprends que tu veuilles de l'affection, et les meilleurs amis c'est là pour ça, »  un pincement au coeur se fit ressentir dans ma poitrine lorsqu'il prononça les mots "meilleurs amis" je savais bien qu'il ne ressentait plus rien pour moi.. cela me fit mal, mine de rien je ne répondit pas essayant rapidement de chasser l'idée qu'un jour il m'ai aimer. a ma grande surprise il s'approcha de moi, retira le côté fait de lit pour prendre place sous la couette, se rapprochant de moi doucement avant que son torse chaud ne vienne toucher mon dos gelé de tristesse, un frisson me parcouru. j'étais soulagée qu'il ne puisse pas voir mon expression du visage actuellement, j'étais surprise et prise de peur à la fois.. ça faisait tellement longtemps que nous n'avions pas eu de contact physique, dieu seul sait à quelle point nous avons passer des soirées ensembles à se faire des câlins et bien d'autre chose (a), mon coeur me pris par surprise en accélérant tandis que je pris une grande respiration discrète avant, d'enfin me calmer. « raconte-moi ce qu'il s'est passé. qui t'a fait du mal ? » il saisit doucement ma main qui se trouvait approximativement près de ma poitrine, je me laissa faire. « tu ne veux pas le savoir.. » dit-je sincèrement, continuant à regarder la baie vitrée qui reflétait le temps tristement conçu du jour. « je n'ai pas envie.. de t'ennuyer avec mes histoire.. je sais que tu as mieux à faire skyler et.. » je ne fini pas ma phrase, me retournant doucement laissant mon visage à distance réduite du sien, il fallait que je lève les yeux pour atteindre les siens. « je n'y arrive pas. » avouais-je avant de baisser doucement le regard. « on ne peut pas être simplement de bon ami.. » je laissa un silence régner avant d'être couverte de honte après avoir fait cette révélation que je gardais sur le coeur depuis dès mois. « je sais même pas pourquoi on a rompus.. drew, il.. il aurait pas pu nous séparer si.. » je m'asseyais doucement sur le lit, n'ayant pas la force de finir ma phrase, pourtant j'ai toujours étais une fille honnête même un peu trop pour certain. « il n'aurait pas pu nous séparer si.. de vrais sentiment aurait étaient présents. » dit-je en tournant doucement ma tête vers skyler, le fixant du regard. généralement je ne parle pas pour rien dire et encore moins sans en avoir le coeur net mais depuis quelques semaines, cette situation tourne en boucle dans ma tête, pourquoi aurions nous rompus si nous nous aimons ? j'étais et je suis amoureuse de lui.. mais lui, m'aimait-il autrefois ? j'avais peur de connaître la réponse mais j'en mourrais d'envie à la fois, je ne voulais pas rester dans le silence alors que cette question me ronge. « tu.. tu m'as aimer ? » dit-je tremblante en regardant skyler dans les yeux, étant la plus honnête possible. ce que j'aimais par dessus tout chez skyler était sa franchise mais aussi le don qu'il avait de me rassurer et de.. me protégé malgré les rumeurs qui couraient sur lui il tournait le dos à ceux qui lui pourrissait la vie et les dites rumeurs n'arrivaient pas jusqu'à mes oreilles.. du moins, pas quand nous étions ensemble, j'avais peur et je tremblais de froid et de panique, doucement je pris un élastique et releva mes cheveux en l'air pour faire un petit chignon, laissant ma vue pleine.


i came in like a wrecking ball.
Revenir en haut Aller en bas
http://she-looks-so-perfect.forumactif.org/
Skyler Maddox
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 588
▲ AVATAR : harry styles, da bae.
▲ AMOUREUX/SE? : ta gueule.
▲ JOB/ÉTUDES : mannequin, parce que c'est la seule chose que je suis capable de faire sans tout faire foirer.
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   Dim 1 Juin - 17:05

lie down with me, and hold me in your arms.

la relation qui nous unit, joyce et moi, est assez compliquée. c'est beaucoup plus qu'une simple amitié, et nous sommes tous les deux au courant de ça. nous avions franchi la barrière de l'amitié il y a bien longtemps, mais pourtant ça ne nous a pas empêchés d'aller de l'avant, comme si rien ne s'était passé... du moins en apparence. parce que je sais qu'elle ressent encore quelque chose pour moi, comme moi je ressens quelque chose pour elle. je ne suis pas dupe de mes sentiments envers elle, pas du tout. je ne suis tout simplement pas prêt à les lui avouer, parce que tout est embrouillé dans ma tête. il y a tellement de choses à régler que finalement je ne fais rien et je stagne. je ne fais que stagner depuis des années, depuis que j'ai laissé ma sœur. c'est comme si ma vie était en suspens, et que j'étais incapable de bouger. lorsque je faisais un pas en avant, je reculais de trois. et ça, ça me bouffe de l'intérieur. presque autant que la drogue.

nous sommes allongés l'un contre l'autre, mon torse contre son dos. je peux sentir chaque mouvement qu'elle fait, les frissons qui parcourent sa peau lorsque je me colle à elle, les battements de son cœur qui s'accélèrent lorsque je saisis sa main. et ça fait du bien. j'aime sentir l'effet que je lui fais, son corps qui réagit au mien, comme avant. je la sens se braquer lorsque je lui pose la question – celle qui concerne son mal-être. « tu ne veux pas le savoir... » je lève les yeux au ciel. ne voit-elle donc pas ? « bien sûr que si. je veux savoir qui t'a mis dans cet état, parce que je ne supporte pas de te voir ainsi. tu mérite beaucoup mieux que ça. » ma voix n'est qu'un murmure à la fin de ma phrase. tout ce que je veux, c'est qu'elle soit heureuse. si elle l'est, je le suis aussi – en quelques sortes. elle reprend la parole quelques instants après. « je n'ai pas envie.. de t'ennuyer avec mes histoires... je sais que tu as mieux à faire skyler et... » je m'apprête à répondre que non, qu'elle ne m'ennuie pas, que je suis là pour ça et que c'est tout à fait normal pour un meilleur ami, lorsqu'elle se retourne et me fait face, son regard ancré dans le mien. j'y vois... de la honte ? mais pourquoi aurait-elle honte ? et de quoi ? « je n'y arrive pas. on ne peut pas être simplement de bons ami... » elle baisse le regard, honteuse de sa révélation. elle ne devrait pas avoir honte, encore moins parce que je ressens la même chose – je sais qu'on ne peut pas être qu'amis, les sentiments ou le désir prendront toujours le dessus. c'est comme si nous étions liés, qu'une connexion étrange avait lieu entre nous. et c'était vraiment étrange. je saisis son menton entre mes doigts, et lui relève doucement la tête, pour qu'elle me regarde à nouveau. « je sais qu'on ne peut pas être qu'amis. je sens ce qu'il y a entre toi et moi. et c'est pas de l'amitié, ça c'est chose sûre. » savoir qu'elle pense la même chose que moi sur notre relation me soulage. je pensais être le seul à penser ainsi, mais manifestement non. et malgré moi ça me fait sourire. mais ce sourire s'évanouit à la seconde où elle reprend la parole. « je sais même pas pourquoi on a rompus.. drew, il.. il aurait pas pu nous séparer si.. » drew. cet enfoiré. je savais qu'il était mêlé à toute cette histoire, à la soudaine dépression de la personne la plus importante à mes yeux. je fronce les sourcils et serre les poings tandis qu'elle s'assoit sur le lit, et ne dis rien. j'attends qu'elle parle, qu'elle me raconte enfin ce qu'il s'est passé. « il n'aurait pas pu nous séparer si.. de vrais sentiments auraient été présents. » je me redresse, les sourcils toujours froncés. elle doute de ce que j'ai ressenti pour elle lorsque nous étions ensemble. c'est à ce moment là que je me rends compte que j'étais un petit ami vraiment merdique. bordel de merde, si seulement je pouvais remonter le temps...

« tu... tu m'as aimée ? » dit-elle avant même que je ne parle, provoquant chez moi un air surpris. elle me regarde dans les yeux, les doigts tremblants et manifestement stressée. ou apeurée ? peut-être doute-t-elle de ma réaction face à tout ça. peut-être s'attend-elle à ce que je dise que rien de tout ça n'a d'importance pour moi, que je ne l'aime plus – ou que je ne l'ai jamais aimée. mais tout ça serait mentir. alors je n'y vais pas par quatre chemins et lui dis tout ce que j'ai sur le cœur. « oui, je t'ai aimée. comme un dingue. ce qu'il y a entre nous, c'est pas commun. et toi comme moi ne sommes pas dupes de nos sentiments mutuels. je t'ai laissée partir parce que tout ce que je veux, c'est de te voir sourire. si tu es heureuse avec un autre, alors je ne m'en mêlerais pas, je laisserais aller. après tout, quand on aime une personne on est prêt à la laisser partir, pour n'importe quelle raison. et c'est ce que j'ai fait, je t'ai laissée partir. uniquement parce que je voulais que tu sois heureuse. et tu avais l'air heureuse avec drew. » je lève un doigt au moment où elle se prépare à répondre. « je n'ai pas fini, » je dis calmement. « je t'aime toujours. peut-être d'une façon différente, mais je sais que je ressens encore quelque chose, au fond de moi. quand je te vois avec quelqu'un... j'ai envie de lui encastrer la tête dans le mur, littéralement. parce que j'ai... peur ? peut-être. j'ai peur qu'on fasse du mal à la personne qui compte le plus à mes yeux. » je baisse les yeux, brisant le contact que nous avions. je dois avoir l'air d'un con.


Revenir en haut Aller en bas
S-M. Joyce Osborn
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 772
▲ AVATAR : « selenawesome gomez. »
▲ AMOUREUX/SE? : « être amoureuse peut-être à la fois la chose la plus magnifique au monde, comme la plus horrible. »
▲ JOB/ÉTUDES : « étudiante en danse, oui, y'a pas que les strip-teaseuses qui danse pour le plaisir. »
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   Dim 1 Juin - 18:48

i want to sleep in your arms.

les jours et les semaines passaient sans que j'arrivais à trouver le moyen d'oublier mes problèmes, j'ai essayer les boîtes de nuit puis les boissons et cela n'a fait que de m'enfoncer d'avantage et dès que je devenais un peu trop bourrée je me mettais à révélé mes secrets, dont un que je ne pourrais jamais avouer ni a skyler, ni a drew, ni personne d'autre, je suis une nymphomane c'est-à-dire une accro au sexe qui doit obligatoirement avoir un ou deux rapports par jours heureusement pour moi j'ai suivit secrètement un traitement qui m'a permise de baisser mes pulsions sexuelles et garder ce secret enterrer dans mon âme là ou personne d'autre que moi n'avais accès; je me sentais mal pour diverses raison en fait et la situation ne faisait qu'empirer dès que je me disais qu'au fond de moi, je ne faisais que de donner plus de problème et de soucis à skyler.. le connaissant, si je lui dit que j'ai surpris drew en train d'embrasser une autre sous mes yeux il n'attendra pas que la pluie se calme pour aller lui réglé son compte ça, c'est sûre. mais je ne voulais absolument pas qu'il ai des problèmes par ma faute, il comptait beaucoup trop pour moi pour que je le laisse faire le sale boulot.

près de lui, je me sentais tellement bien et épanouis cependant depuis que nous avons du rester.. ami, comme je le prétend, je ressens constamment un vide immense en moi et il m'arrive souvent d'envier notre ancienne relation celle que tout le monde mérite d'avoir au moins une fois dans une vie, je me sentais belle à ses côtés avec ses belles paroles honnêtes et sincères, et quand il me faisait l'amour sans pour autant qu'il ne soit pas à mes côté le lendemain matin. je croisa son regard, laissant le silence pesé sur nos esprits. « oui, je t'ai aimée. comme un dingue. ce qu'il y a entre nous, c'est pas commun. et toi comme moi ne sommes pas dupes de nos sentiments mutuels. je t'ai laissée partir parce que tout ce que je veux, c'est de te voir sourire. si tu es heureuse avec un autre, alors je ne m'en mêlerais pas, je laisserais aller. après tout, quand on aime une personne on est prêt à la laisser partir, pour n'importe quelle raison. et c'est ce que j'ai fait, je t'ai laissée partir. uniquement parce que je voulais que tu sois heureuse. et tu avais l'air heureuse avec drew. » je m'apprétais à répondre quant il leva son doigt, indiquant qu'il n'avais pas terminée ses paroles. « je t'aime toujours. peut-être d'une façon différente, mais je sais que je ressens encore quelque chose, au fond de moi. quand je te vois avec quelqu'un... j'ai envie de lui encastrer la tête dans le mur, littéralement. parce que j'ai... peur ? peut-être. j'ai peur qu'on fasse du mal à la personne qui compte le plus à mes yeux. » je souriais intérieurement dès que j'entendis ses aveux et surtout le fait qu'il m'a aimer et qu'il m'aime encore aujourd'hui, je suis heureuse de le savoir mais ma seul réaction fut un long silence pesant avant que je ne décide de me blottir à nouveau dans ses bras, ma tête contre son torse remontant les couvertures sur nous le caressant tendrement d'une main douce mais cependant froide, j'aimais être en sa présence. « malgré ça.. je n'ai plus sourie depuis que nous nous sommes séparer, je ressens un énorme vide en moi.. » dit-je d'un ton honnête avant de fermer doucement les yeux, me remémorant les meilleurs moments que nous avions passer. « tu sais qu'elle a était ma plus grande crainte avant ? » dit-je paupière fermer, mais sens ouvert. « j'avais toujours cette peur.. qu'un matin, après avoir fait l'amour je me réveille et que tu ne te trouve plus là. » je me sentais gêner de lui dire ce que j'avais sur le coeur mais je devais le faire, je ne veux pas vivre avec la conscience lourde de remord. « j'avais peur que.. qu'un jour tu me dises que je ne te satisfaisait plus et qu'il était temps qu'on arrête de se voir, de s'appeler et j'en passe.. » je soupira avant de disposer lentement mon menton sur le dos de ma main, laissant nos visages à courtes distances. « pour être honnête, j'avais peur car je n'avais pas confiance.. » je plongea mon regard dans le sien. « j'avais entièrement confiance en toi, il n'y a pas de doute c'est au autre que je n'avais pas confiance.. dieu seul sait à qu'elle point tu fais de l'effet à plus d'un et.. voilà, j'avais peur que tu trouve plus jolie et plus intelligente qu'une simple femme de dix-neuf ans. » achevais-je en fixant son regard d'un bleue extraordinairement reposant avant de redisposer ma tête sur son torse, écoutant les battements de son coeur qui sonnait en symphonie à mes oreilles.


i came in like a wrecking ball.
Revenir en haut Aller en bas
http://she-looks-so-perfect.forumactif.org/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i want to sleep in your arms. (skyler & joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» Combat arms
» Heavy in your arms [Wyatt] -TERMINÉ
» Right Here in my Arms - V2 [Pv Lun]
» [Tyrannia] Hive nerver sleep [Quête]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: st-petersburg et ses environs :: Madeira Beach :: habitations-
nos bébés du mois !
COXLEY
ICARE

RHODES
AVALON
Besoin d'aide ?
ADMINISTRATIF - INVITÉS