AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 It's Avalon, bitch !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: It's Avalon, bitch !   Mer 7 Mai - 16:47



Avalon Jane Rhodes
« It's Avalon, bitch ! »

âge Dix-neuf ans. date de naissance 1er Septembre 1995. lieu de naissance St Petersburg, en Floride. nationalité Américaine. orientation sexuelle Purement hétérosexuelle. statut civil Célibataire, pour le moment. statut financier Fille à papa. métier ou études Elle est entrée en faculté de psychologie l'année dernière, mais a décidé de tout arrêter cette année, sur un coup de tête. Elle est donc à présent libre comme l'air et peut donc consacrer chaque jour que Dieu fait au sport et plus particulièrement, à la danse. avatar choisi Vanessa Hudgens. crédits Tumblr.
Fêtarde, c'est un adjectif qui qualifie plutôt bien Avalon. Elle aime sortir avec ses amies pour se vider la tête, c'est même l'une des choses qu'elle préfère dans la vie, elle a donc tendance à vouloir un peu trop faire la fête, à vouloir tout le temps pousser son entourage à faire quelque chose, quelque soi leurs obligations du lendemain. Ainsi, il n'est pas rare qu'elle se voit confronté à des refus, mais étant une fille très persuasive et surtout incroyablement déterminée, elle trouve toujours les bons arguments pour parvenir à ses fins. Néanmoins, on est loin des soirées tranquilles sur fond de musique douce, tous assis autour de verres d'alcool aux trois quart noyés pas le soda. Non, pour Avalon, soirée rime avec beuverie et désinhibition. Provocante, elle l'est. Racoleuse aussi. Elle ne croit ni en l'amour, ni aux relations sérieuses, ainsi elle ne se gène pas pour changer de partenaire aussi souvent qu'elle en a l'envie, en prenant soin bien sûr de mener la danse. Impossible pour elle que quiconque est un quelconque pouvoir sur elle, mais cela n'a jamais été un problème puisqu'elle s'est rapidement rendu compte que derrière leur machisme, les garçons aimaient les femmes sûre d'elles, qui savent ce qu'elles veulent. De toute manière, elle ne leur laisse pas vraiment le choix, ni même le temps, puisqu'il est hors de question qu'elle laisse son numéro, ne désirant rien de plus que passer quelques heures de bon temps, sans promesses ni obligations. Mais soirée ne rime pas seulement avec amusement, puisque lorsque l'alcool est présent, souvent de nombreuses tensions se font ressentir. Avalon est impulsive, ainsi il n'est pas rare de la voir monter en pression pour des broutilles. Si quelqu'un la cherche, elle ne fuira pas, elle aura même tendance à faire preuve d'agressivité, ce qui lui a valu d'en venir aux mains plusieurs fois dans sa vie. Pour défendre son honneur, bien sûr, mais aussi celui de ses amies. Avalon est une fille qu'on pourrait qualifier d'hypocrite, elle n'aime pas grand monde et prend un malin plaisir à critiquer les gens dans leur dos, mais elle a tout de même quelques amis proches qui se comptes sur les doigts d'une seule main et pour eux, elle serait prête à beaucoup de chose. Néanmoins, ceux-ci la connaissent très bien et savent qu'il ne vaut mieux pas jouer avec elle. Au moindre coup bas, elle n'hésiterait pas à totalement rayer une personne de sa vie, sans aucun remords et en la traitant telle une véritable inconnue si toutefois elles étaient emmenées à se croiser. Ou alors, son côté sadique ressortirait et elle se vengerait, fois mille. Tout dépend de la gravité de la trahison. Elle est très rancunière et ne supporte pas qu'on se fiche d'elle, alors mieux vaut y réfléchir à deux fois avant de lui tenir tête. Ce côté de sa personnalité lui a souvent joué des tours, trop radicale, elle a perdu beaucoup de personne. Des pertes qui parfois ont été dur à assimiler, mais derrière son visage aux traits fins se cache une force mental incroyable alors, jamais elle ne reviendrait en arrière, jamais elle ne s'excuserait, ou pardonnerait, elle est bien trop fière pour ça. Les seuls moments où elle se permet d'être un tant soit peu vulnérable, c'est dans la danse, mais c'est son univers et bien peu de personnes ont eu l'occasion de la voir sur scène. Un brin obsessionnelle, sur les planches comme dans la vie, elle aime que tout aille dans son sens, que tout soit parfait ou plutôt, que tout soit comme elle le désire. Pour dire vrai, elle ne porte que très peu d'attention à l'avis d'autrui. Ce n'est pas réellement une fille bien sous tout rapport, elle est même parfois qualifié de garçon manqué par ses amis, en grande partie à cause de son caractère violent et spontané, mais aussi parfois pour son style vestimentaire, puisqu'il n'est pas rare de la voir préférer les jogging basket aux talons aiguilles. Lorsqu'elle a une soirée, ou doit rencontrer quelqu'un d'important, elle essaye de se mettre sur son trente-et-un, une véritable femme fatale, mais si c'est simplement pour aller faire des courses ou sortir dans le quartier avec ses meilleurs amis, la tenue décontractée sera de mise. Après tout, c'est une grande sportive, elle consacre les trois-quart de sa vie à la danse, alors pour elle les tenues de sport sont comme une seconde peau. D'ailleurs, que ce soit pour le sport ou non, elle dépense des sommes incroyables dans les vêtements, chaussures et tout autres choses. C'est une grande dépensière. Si quelque chose lui plaît, elle l’achètera sans réellement se poser de questions. Pour elle, il faut profiter de la vie et savourer le peu de moments heureux que celle-ci vous donne, sans aucune privation.
 
cette partie est un qcm, qui déterminera le groupe de votre personnage. comment faut-il y répondre ? c'est simple : effacez les réponses qui ne vous conviennent pas. du point de vue de votre personnage, of course.

› tu te retrouves dans une fête ou tu ne connais personne. tu décides de :
Spoiler:
 

› au lycée, tu étais plutôt celui/celle qui :
Spoiler:
 

› tu as passé une nuit torride avec quelqu'un après une soirée arrosée. le lendemain, tu ne reconnais pas cette personne. ta réaction ?
Spoiler:
 

› tu es invité(e) à une soirée mais tu ignores quoi mettre. finalement, tu te rabats sur :
Spoiler:
 

› en général, tes pensées sont constituées de :
Spoiler:
 

› au restaurant, tu commandes toujours :
Spoiler:
 

› en boîte de nuit, quelqu'un d'attirant t'invite à danser. ta réaction?
Spoiler:
 

› pour toi, le plus important c'est :
Spoiler:
 
pseudo/prénom Minie./Jennifer âge Vingt ans. pays France. présence 7/7. comment tu nous a trouvés ? Par bazzart, aujourd'hui même ! et il te plaît, notre forum? Le design est juste magnifique, vous avez vraiment fait du bon boulot ! Aussi, j'ai tout de suite accroché au contexte et je suis sûre que votre petit bébé va devenir grand et fort   un dernier mot ? Je suis pressée d'intégrée l’aventure et j'ai hâte de voir ce que vous nous réservez  .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: It's Avalon, bitch !   Mer 7 Mai - 16:49


some stories are worth to tell
« Le plaisir que donnent l'alcool, la viande, les hommes, c'est délivrance pour ceux qui savent, péché mortel pour les non-initiés. »

Cher journal,
Je n'arrive pas à croire que je viens me confier à toi, d'ailleurs, cela faisait au moins deux années que je ne t'avais pas ouvert, je croyais même t'avoir perdu, mais non, tu traînais simplement au fond d'un carton, recouvert par de nombreuses choses qu'aujourd'hui je n'utilise plus. Toutefois, je n'ai pu m'empêcher de t'ouvrir afin de lire ce que j'avais pu écrire durant ma jeunesse, soit de mes neuf à seize ans et cette lecture m'a poussée à attraper un stylo afin de revenir une dernière fois vers toi pour tout commenter et te montrer à quel point ma vie a changée.

Sur les premières pages, j'ai pu relire mes impressions quant-à la fugue que nous avions faite ma sœur et moi, lorsque j'avais à peu près neuf ans. Je n'ai pu m'empêcher de rigoler à certains passages, ceux-ci ravivant ma mémoire et me rappelant à quel point cet épisode de ma vie fut fastidieux. D'ailleurs, je suis presque certaine que c'est suite à cet événement que j'ai demandé à ma mère de t'acheter, j'avais du ressentir le besoin de me confier à quelqu'un, ou peut-être était-ce parce que j'étais persuadé qu'en le gravant sur papier, je ne pourrais jamais l'oublier. En réalité, je n'en ai aucune idée, mais j'ai finalement bien fait de tout raconter par écrit puisque jamais je ne me serais souvenu de certains détails si je n'avais pas pu les lires aujourd'hui. Comme la raison de cette fugue, par exemple. Bon, je savais que cela était dû à une énième dispute de mes parents, mais c'est en relisant ces lignes que j'ai su que cette altercation était dû à un retard de mon père. Il était rentré du travail beaucoup plus tard que son heure habituelle, déclenchant ainsi la rage de ma mère. Blake, ma soeur, était très énervée ce jour-là et c'est d'ailleurs elle qui m'a convaincu de sortir de la maison. J'ai accepté sans hésiter, trouvant l'idée excitante, mais notre périple n'avait pas duré très longtemps puisque le soir même les gendarmes nous avaient ramenés à la maison après nous avoir trouvé dans un fast food plus ou moins douteux de St Petersburg. Cet endroit était plutôt sale et mal fréquenté, mais je me souviens que ma soeur m'y emmenait souvent manger étant donné que notre mère préférait travailler, ou s'enfermer dans sa chambre pour passer maintes et maintes appels, plutôt que de s'occuper de la nutrition de ses enfants. De toute façon à cette période de ma vie, ma soeur était ma figure maternelle. Elle s'occupait de moi, faisait tout pour moi et m'a donné plus d'affection que ma propre mère ne pourra jamais m'en donner et crois moi, je n'exagère rien puisque c'est écrit noir sur blanc sur ta douzième page.

Passons toutes ces pages empli de critiques à propos de mes géniteurs. Nul besoin de mes écrits pour me souvenirs à quel point ceux-ci furent de minables parents – Et le sont encore. En effet, ils ont toujours préféré l'argent à leurs progénitures et là est pour moi le signe incontestable qu'ils n'auraient jamais dû faire d'enfants. Pour dire, pas une seule fois ils ne sont venus me voir lors de mes galas de danse, pas une seule fois ils ne m'ont soutenu par rapport à ce sport qui pourtant est ma passion depuis que j'ai appris à marcher. Non, pas une seule fois. Et là est la raison pour laquelle ils sont tous deux devenus si insignifiant à mes yeux, à mesure que les années passaient.

Allons donc directement jusqu'à mes treize ans. Ma famille était toujours aussi pathétique. Cette soeur que j'admirais autrefois était devenu inexistante à mes yeux. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce n'est qu'une fille égocentrique, égoïste et nullement intéressante. Finalement, je crois que la raison pour laquelle je l'appréciais tant dans le temps, c'était parce qu'elle était la seule chose que j'avais, la seule personne qui m'octroyait un minimum d'attention, mais lorsqu'on est enfant, on a tendance à tout idéaliser et c'est incontestablement ce que j'avais fait avec Blake. D'ailleurs, mon statut d'enfant était indéniablement révoqué, puisqu'un nouvel être vint me remplacer en tant que cadette, un nouveau né, celui que je me devais de considérer comme mon petit-frère. En relisant mes impressions à propos de lui, je n'ai rien trouvé de très concret. Il faut dire que finalement, cadette ou non, personne ne s'intéressait à moi et je plaignais cet enfant qui comme moi devrait se débrouiller seul, subir les incessantes querelles de nos parents et supporter Blake. Tout le monde fut étonné de voir la famille Rhodes s'agrandir, cela intriguait les gens, mais nous en avions que faire. De toute façon, il n'y a cas se référer à ta page quarante-trois, ou revenir en arrière à la trente et une, pour se rendre compte que j'avais bien d'autres soucis que les commérages du quartier. Ce fut une année difficile pour moi, notamment à cause de ma blessure au genou - causée par un accident de scooter, alors que ma soeur était aux commandes du deux-roues - qui m'avait contrainte d'arrêter le sport durant plusieurs mois et heureusement que tu étais là lorsque j'avais besoin de me confier, car chaque jour de cette misérable année ne cessait de creuser le fossé qui me séparait des membres de ma famille, si toutefois nous ayons un jour été une famille.

J'espère que tu ne m'en voudras pas, mais je préfère déchirer certaines pages, car si dans quelques années l'envie me prenait de te relire, je ne voudrais pas que mon mal-être de l'époque me ressaute à la figure. Je crois que je n'aurais jamais la foi de te brûler entièrement, alors effacer certaines paroles me semblent être le choix le plus judicieux. De toute manière, chaque paragraphe est ancré dans ma mémoire, certain plus profondément que d'autres, alors à quoi bon les garder sur papier ?

La dernière chose que je commenterais, c'est ma catastrophique quinzième année de vie. Mon entrée dans l'adolescence. Dès lors, ma jovialité laissa place à l'agressivité et c'est vers cet âge là que j'ai découvert à quel point l'alcool pouvait aider à se sentir bien, à se sentir libre. Moi qui avait toujours été pleine de vie, du moins autant qu'une fille ayant eu une vie comme la mienne puisse l'être, je devenais à présent impulsive, mauvaise et mon existence était rimée par les excès. Un rien m'énervait et je ne pouvais rester plus de cinq minutes dans la même pièce que ma mère sans que les cris fusent. Avec Blake, c'était la même chose, sauf que je dois bien avouer que la plupart du temps, c'était moi qui la cherchait. Rancunière, je l'étais déjà et même si cet incident avait semblé être peu important à l'époque pour tout le monde, je ne pourrais jamais lui pardonner cette chute à scooter survenue l'année passée, mais surtout le fait de ne jamais même s'être excusée. Et enfin pour ce qui était de mon père, c'est sûrement le seul que je tolère encore, quand bien même nos rapports sont-ils un tant soit peu compliqué. Pourtant, il ne cesse d'essayer de nous rapprocher, croyant pouvoir m'acheter avec tous ses cadeaux. Cadeaux que bien-sûr je ne refuse pas, après tout pourquoi les refuser ? D'autant plus que j'ai arrêté mes études en début d'année et en même temps déménagé de chez eux, alors ses chèques me sont bien utiles pour payer le loyer, ainsi que pour tout ce que j'ai besoin pour vivre et bien-sûr m'amuser. Je sais que ma mère n'est pas favorable quant-au fait qu'il m'entretienne, mais en ai-je réellement quelque chose à faire ? Pas le moins du monde. Et je suis quasiment certaine que mon père ne s'en soucis pas non plus. De toute manière, son travail d'avocat lui prend bien trop de temps pour qu'il puisse se permettre d'octroyer un peu de temps à ses jérémiades et quant-à moi, je ne lui adresse plus la parole depuis des mois. Tout comme à ma soeur. Elles sont comme mortes pour moi.

Je sais que si tu pouvais t'exprimer, tu me dirais certainement que je suis trop rancunière, surtout envers ma soeur, mais je te répondrais que tu as tort, car pour moi, à partir du moment ou l'ont fait du mal à quelqu'un, il faut s'attendre à le payer, à le payer très cher et très longtemps.

Sur ces mots s'achèvent mes commentaires et je te remercie une nouvelle fois de m'avoir écouté, de m'avoir aidé lorsque d'autres ne l'ont pas fait. Peut-être qu'un jour je reviendrais noircir tes pages, mais pour le moment je préfère te dire adieu. Je ne vais pas te promettre que je tirerais un trait sur tous ces chapitres houleux de ma vie, parce que je sais que tu ne me croirais pas. En effet, s'il y a bien une personne que je ne peux duper sur mon hypocrisie c'est toi, alors je vais simplement te laisser en terminant par ma citation favorite, légèrement modifiée, mais qui me reflète assez bien : Mieux vaut un mensonge qui fait plaisir, plutôt qu'une vérité qui blesse. 

Xoxo, Avalon.

Revenir en haut Aller en bas
Skyler Maddox
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 588
▲ AVATAR : harry styles, da bae.
▲ AMOUREUX/SE? : ta gueule.
▲ JOB/ÉTUDES : mannequin, parce que c'est la seule chose que je suis capable de faire sans tout faire foirer.
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: It's Avalon, bitch !   Mer 7 Mai - 16:51

oh c'te bonnasse.
bienvenue ici, si jamais tu as une question, n'hésite pas à nous siffler :yaaaah: 


Revenir en haut Aller en bas
S-M. Joyce Osborn
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 772
▲ AVATAR : « selenawesome gomez. »
▲ AMOUREUX/SE? : « être amoureuse peut-être à la fois la chose la plus magnifique au monde, comme la plus horrible. »
▲ JOB/ÉTUDES : « étudiante en danse, oui, y'a pas que les strip-teaseuses qui danse pour le plaisir. »
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: It's Avalon, bitch !   Mer 7 Mai - 17:09

VANESSA    tellement de beauté en toi   
bienvenue ici princessa et bonne chance pour ta fiche! si tu as besoin d'aide n'hésite pas   
il nous faudra un lien


i came in like a wrecking ball.
Revenir en haut Aller en bas
http://she-looks-so-perfect.forumactif.org/
Invité
MessageSujet: Re: It's Avalon, bitch !   Mer 7 Mai - 17:28

Merci vous deux  C'est noté, si j'ai des questions je n'hésiterais pas à vous harceler haha ! Et Selena.. Cette fille est magnifique  Effectivement il nous faudra un lien 
Revenir en haut Aller en bas
Skyler Maddox
▲ IN LOVE DEPUIS : 27/04/2014
▲ POSITIONS TESTÉES : 588
▲ AVATAR : harry styles, da bae.
▲ AMOUREUX/SE? : ta gueule.
▲ JOB/ÉTUDES : mannequin, parce que c'est la seule chose que je suis capable de faire sans tout faire foirer.
avatar
regard fougueux.
MessageSujet: Re: It's Avalon, bitch !   Mer 7 Mai - 21:15

j'aime beaucoup ta façon d'écrire, c'est fluide et ta fiche est très complète, c'est super I love you
c'est donc avec plaisir que je te valide et t'ajoute dans le groupe regard fougueux! n'oublie pas d'aller te recenser, de faire les demandes requises, et surtout, amuse-toi bien!  


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: It's Avalon, bitch !   Mer 7 Mai - 21:23

Merciii  Tant pour les compliments que pour la validation  Je file de ce pas faire tout ce qu'il y a à faire 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's Avalon, bitch !   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's Avalon, bitch !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sting Avalon [ en cours ]
» HISTOIRE D'AVALON
» Les Brumes d'Avalon
» Avalon: un petit ange et un petit démon[OUVERT]
» Les Brumes d'Avalon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les dossiers d'inscriptions :: Midnight memories :: fiches acceptées-
nos bébés du mois !
COXLEY
ICARE

RHODES
AVALON
Besoin d'aide ?
ADMINISTRATIF - INVITÉS